Glossaire

Acide : Roche acide, roche sursaturée en silice (renfermant plus de 65% de silice).

Acier : Alliage de fer et de carbone ; le taux de carbone étant compris dans le fer est de 0,02% à 2%.

Affinage : Ici, associé à un procédé de décarburation, il s’agit d’homogénéiser l’acier obtenu et de mieux répartir le carbone.

Alandier : Bouche ou foyer placé à la base d’un four.

Age gitae上げ鍛え : deuxième phase de martelage de la trousse afin de lui donner le grain et l’homogénéité voulue.

Aikuchi合口 : Terme utilisé pour désigner toute monture de lame ne disposant pas de garde entre la poignée et le fourreau.

Akome赤目 : Sable ferrifère dont la teneur en oxydes implique une teinte rougeâtre. Il contient plus de dioxyde de titane que le masa.

Alandier : Bouche ou foyer placé à la base d’un four

Amphibole : Minéraux durs et lourds que l’on retrouve très souvent dans les roches magmatiques et métamorphiques et essentiellement composé de silicates.

Andésite : Roche magmatique grise riche en feldspath plagioclase et en minéraux ferromagnésiens.

Aplite : Roche souvent associée aux roches magmatiques ou aux granites, constituée de quartz, de feldspath et de plagioclase.

Arai ike洗い池 : Bassin de lavage du sable ferrifère.

Archéométallurgie : Archéologie des vestiges se rapportant à la métallurgie.

Archéométrie : Démarche scientifique qui met en œuvre les méthodes et techniques développées dans le cadre de l’étude des sciences naturelles, physiques et des matériaux pour étudier des vestiges archéologiques.

Arène granitique : Roche sédimentaire meuble issu de l’altération des granites en sable grossier.

Ashigaru足軽 : « pied léger », nom donné aux troupes d’infanterie de base dans les armées du Japon de la fin de la période médiévale (le ashigaru yari, étant un fantassin muni d’une longue lance, le yari).

Ato tsubo跡坪 : Espace localisé aux extrémités de la structure souterraine du fourneau afin de pouvoir réaliser les kobune et le hondoko.

Austénite : Une des formes du fer à l’état solide pouvant contenir jusqu’à 2% de carbone et qui n’est stable qu’à des températures supérieures à 730°C.

Awase gitae zukuri合わせ鍛え造り : Construction composite d’une lame de sabre.

Ayasugi綾杉 : grain du métal dans la lame formant un motif sinusoïdal plus ou moins régulier similaire au grain du bois de sugi (cyprès du Japon, cryptomeria).

Barbotine : Ici, argile fortement délayée dans de l’eau afin de former une pâte fluide.

Basalte : Roche volcanique issue d’un magma refroidi rapidement au contact de l’eau ou de l’air. Il est constitué essentiellement de plagioclases (50%), de pyroxènes (25 à 40%), d’olivines (10 à 25%) et de 2 à 3% de magnétite.

Basique : Roche basique, comportant un taux relativement faible de silice par rapport aux roches acides (de l’ordre de 45 à 52% de SiO2).

Bas fourneau : Fourneau de réduction du minerai de fer par la méthode directe*.

Battiture : Déchets produits lors du martelage à la forge où une partie de la surface oxydée de la pièce éclate sous les impacts du marteau.

Be部 : Corporation d’artisans au cours du Japon antique.

Biotite : Silicate de la famille des micas.

Brunissage : Technique de polissage du métal utilisée en finition qui a pour but de rendre un métal brillant et d’éliminer les rugosités de sa surface.

Carburation : Enrichissement en carbone d’un métal ou d’un alliage.

Cémentation : Opération consistant à obtenir une teneur en carbone plus importante dans le fer (carburation).

Cémentite : composé cristallin contenant du fer et 6,67% de carbone, constituant essentiel des fontes blanches et des aciers hypereutectoïdes.

Chaîne opératoire : Succession d’étapes techniques au cours desquelles la matière subit des transformations chimiques et physiques ; en métallurgie, elle désigne l’ensemble des étapes qui conduisent de la matière brute (le minerai) à l’objet fini.

Charbonnière : Structure de combustion où est produit le charbon de bois.

Chaude : Opération de chauffage rapide d’une pièce au foyer de forge afin de la rendre apte au travail de mise en forme.

Chōhōkei hakogata長方形箱型 : Type de bas fourneau japonais dont la cuve est de forme quadrangulaire oblongue (forme généralement quadrangulaire à angles arrondis).

Chokutō直刀 : Nom des sabres à lame droite produits notamment au cours des périodes Kofun et Antique.

Chūike中池 : Deuxième grand bassin de rétention de la terre sablonneuse dans le système du kanna nagashi hô.

Cinglage : Opération qui consiste à battre à chaud la masse brute de réduction pour en extirper les impuretés (fragments de minerai, de charbon de bois, de scories…).

Coke : Produit de la distillation à l’abri de l’air à haute température (1000 à 1100°C) de houilles (charbon minéral). C’est le combustible essentiel de la sidérurgie moderne.

Contreforger : Changements successifs des faces d’une pièce présentées à la frappe afin d’en assurer un étirement régulier.

Corroyage : Opération de martelage du métal afin d’améliorer sa compacité et son homogénéité.

Culot de forge : Bloc de scorie de forme plano-convexe correspondant à l’accumulation de scories et déchets divers, gangue, fragments de paroi, au fond d’un foyer. La surface inférieure, marquée par des grains agglutinés, est convexe, alors que la surface supérieure est convexe, plane ou concave. Sur celle-ci on peut observer un bourrelet d’aspect vitreux doucement ondulé, entouré d’une zone rouillée à la surface déchirée. Interprété habituellement comme des déchets de forge ou d’épuration dans un foyer, notamment si son diamètre est inférieur à 10cm ; mais peut aussi réaliser de la réduction du minerai dans un fourneau dont la scorie n’a pas coulé à l’extérieur. Cette distinction essentielle n’est pas facile à établir concrètement et reste un sujet de discussion pour les spécialistes

Daiku大工 : Maître de forge chef de l’atelier du ōkajiba, l’atelier d’épuration du massiot.

Daimyō大名 : Titre donné à tous les seigneurs gouvernant de larges territoires et ayant un grand nombre de vassaux, à partir de la période Muromachi.

Daishō大小 : Paire de sabres portée par les samouraïs à l’époque Edo, et qui leur était réservée. Il s’agissait d’un long sabre, le katana, et d’un court, le wakizashi.

Décarburation : Appauvrissement en carbone d’un métal ou d’un alliage.

Diorite : Roche magmatique composée de plagioclases, d’amphiboles vertes, de micas et parfois de biotites.

Directe (méthode de réduction) : Procédé de production du fer par réduction des oxydes de fer à l’état solide. A aucun moment, le métal ne subit de fusion. En revanche, les impuretés du minerai, combinées avec une certaine proportion d’oxydes de fer forment un liquide, la scorie.

Doma土間 : Sol de terre battue ; désigne également un espace dans la maison où le sol est en terre battue.

Ductilité : Capacité de déformation plastique permanente et homogène sans rupture d’un matériau soumis à une contrainte mécanique. Un métal ductile peut être allongé, étiré, étendu sans le rompre.

Eburi朳 : Outil traditionnel japonais ; sorte de râteau sans dent ; rouable.

Emouture : Partie de la lame qui s’amincit pour former le tranchant.

Epuration : Processus permettant d’éliminer par martelage, à chaud ou à froid, les impuretés restant dans le massiot telles que les charbons et les scories.

Estoc (arme d’) : Arme blanche dont l’utilisation nécessite essentiellement des coups de la pointe.

Etonnage : Action de soumettre le minerai à une chaleur importante puis de le refroidir rapidement afin de créer un choc thermique permettant de fracturer le minerai ou du moins de la rendre plus cassant pour faciliter son concassage.

Eutectique : Mélange défini de deux ou plusieurs phase solide dont la fusion ou la cristallisation se fait à température constante.

Eutectoïde : Mélange particulier de deux types de cristaux différents juxtaposés, ayant des caractéristiques similaires à celles du mélange eutectique. Pour les aciers cela correspond à 0,8% de carbone (température 723°C) et se traduit par une microstructure perlitique.

Fayalite : Silicate de fer entrant en majorité dans la composition des scories.

Feldspaths plagioclases : Silicate de la famille des feldspaths.

Ferrier : Amas de scories et autres déchets d’opérations sidérurgiques. Il s’agit donc d’un indice révélateur de la présence d’une ancienne exploitation sidérurgique.

Ferrite : Fer dont la forme est la plus proche du fer pur et qui contient moins de 0,02% de carbone en solution.

Ferron : ici, profession se consacrant à la réduction du minerai de fer en acier.

Ferro-titane : Contenant à la fois du minerai de fer et du minerai de titane.

Fibrage : Technique consistant à mélanger à de l’argile des fibres végétales telles que de la paille ou de l’herbe.

Fonte : Alliage de fer et de carbone ; le taux de carbone étant compris dans le fer est de 2% à 6,7%.

Fonte blanche : Solution de perlite et de cémentite ; le carbone se trouve sous la forme de carbure de fer (Fe3C) ; la couleur à la cassure est blanche.

Fonte grise : Fonte dont le carbone se trouve sous forme de graphite ; la couleur à la cassure est grise.

Formes allotropiques : Minéraux de même composition chimique mais dont la structure cristalline diffère suivant le milieu où ils se trouvent : température, pression. Chaque forme peut avoir ses propres propriétés physiques.

Foulage : Opération qui consiste à écraser la terre au pied (Syn. Marchage).

Fuigo : Terme japonais désignant un système de soufflerie. Par extension : soufflet.

Fukaseふかせ : Système de barrage fait de planches et placé transversalement à un cours d’eau, afin de récolter le sable ferrifère de rivière.

Fumi fuigo踏み鞴 : Soufflet actionné au pied par un système de balancier, une longue planche munie de valves étant disposé en travers d’un rondin de bois (pour sa forme la plus rudimentaire).

Fusible : qui peut se fondre dans quelque chose.

Gokaden五ヶ伝 : Les cinq grandes traditions de forge que sont : Yamato, Yamashiro, Bizen, Sōshū (ou Sagami) et Mino. Les lames de l’époque médiévale sont très généralement rapprochées, de par leurs caractéristiques morphologiques, à l’une ou l’autre de ces traditions.

Granite : Roche plutonique magmatique entièrement cristallisée et composé de minéraux bien développés et visibles à l’œil nu.

Granodiorite : Roche magmatique proche du granite.

Grappage : Procédé technique consistant à chauffer des fragments d’acier ou de fonte afin de les grapper et former une masse à nouveau forgeable.

Gueulard : Désigne l’ouverture supérieure du fourneau.

Habaki : Pièce de métal (souvent du cuivre) de la monture du sabre, fixée à la base de la lame avant la soie, et sur laquelle vient prendre appui la garde. Le habaki permet essentiellement de bien maintenir la lame dans la soie d’une part, et dans le fourreau d’autre part, en les ajustant de manière très précise.

Habuchi刃縁 : Zone limite de la partie trempée de la lame. Le motif qu’elle représente est appelée hamon

Hagane : « acier » en japonais.

Hagane刃鉄 : acier réservé pour le tranchant d’une lame composite.

Hama satetsu浜砂鉄 : Sable ferrifère se situant sur les rivages marins et près des embouchures des fleuves.

Hamon刃文 : Motif de la ligne de trempe du sabre.

Hanchikashiki tategata半地下式竪型 : Type de fourneau à cuve verticale et dont la base est semi-enterrée dans le sol.

Hashiri走り : Voie d’eau reliant le kiriha au seisen.ike

Hast (arme d’) : Arme possédant une longue hampe.

Haut fourneau : Fourneau de réduction du minerai par la méthode indirecte, produisant de la fonte* à l’état liquide (température de fonctionnement supérieure au point de fusion du fer 1536°C).

Hématite : Oxyde de fer Fe2O3, donnant un minerai de couleur rouge, pouvant être utilisé comme minerai pour la réduction.

Hi ire火入れ : Cérémonie shintō d’allumage du fourneau de réduction ou du foyer de forge.

Hirabashi平箸 : Type de tenailles de forge.

Hira zukuri平造り : Type de lame, plate et sans arête longitudinale, d’une construction grossièrement triangulaire.

Hi zukuri火作り : Phase de forge où les lignes de la morphologie finale de la lame sont mises en place.

Hōchō tetsu包丁鉄 : Demi-produit issu du tatara moderne.

Hodoホド : Conduit de ventilation percé dans la paroi de la cuve du tatara.

Hondoko本床 : Fosse centrale au sein du toko tsuri et au-dessus duquel vient directement prendre place la cuve.

Hondoko-jō ikō本床状遺構 : Vestige archéologique dont la fonction est supposée correspondre au hondoko de la structure souterraine du tatara.

Honguchi本口 : système le plus répandu de kanna nagashi fonctionnant avec trois aires principales ; l’ôike, le chûike et l’otsuike.

Hon-sanmai-gitae本三枚鍛え : Structure de lame composite formée d’un acier pour l’âme (le cœur) de la lame, d’un acier pour le tranchant, et d’un acier pour les flancs.

Ide井手 : Canal en pente douce amenant l’eau au kiriha.

Ilménite : Oxyde minéral de fer et de titane de formule FeTiO3.

Inari稲荷 : Divinité protectrice du riz mais aussi de la forge dans certaines régions et dont l’animal symbolique est le renard.

Indirecte (méthode de réduction) : regroupe les procédés au cours desquels le minerai de fer est réduit et passe à l’état liquide. La diffusion dans le métal est beaucoup plus importante et le produit obtenu est une fonte*. Cette fonte devra ensuite être décarburée pour être transformée en fer ou en acier. Cette deuxième étape justifie l’appellation « indirecte ».

Itame板目 : Motif des grains le plus courant à la surface d’une lame ; il ressemble aux veines d’une planche de bois coupé dans la longueur.

Jigane地金 : Qualité, couleur et fibrage de l’acier d’une lame japonaise.

Jihada地肌 : Motif des grains apparaissant à la surface de la lame.

Jōkamachi城下町 : Appellation désignant les villes émergeant au pied des châteaux à la fin de la période médiévale.

Jorenじょれん : Outil traditionnel japonais servant à remuer un sol meuble afin de l’égaliser et d’en retirer certains éléments (caillou d’une granulométrie ou d’un poids plus important) ; sert ici à récupérer le sable ferrifère.

Kagiカギ : outil caractérisé par une longue hampe en bois munie d’un crochet de fer destiné à écrouler les parois de la cuve vers l’extérieur.

Kami神 : divinité de la religion japonaise shintō.

Kana hoppaカナホッパ : Système de kanna nagashi mis en place dans la région du Tōhoku.

Kanayago金屋子 : Divinité protectrice des ateliers de réduction et de forge notamment dans la région du Chūgoku.

Kanayama金山 : Divinité protectrice des sites de réduction et de forge.

Kanga官衙 : Ensemble de bâtiments administratifs dont la fonction permettait de relayer les décisions du pouvoir central dans les provinces.

Kanna鉄穴 : « Trou de fer » ; Puits d’extraction du fer.

Kanna nagashi hō鉄穴流し法 : Méthode d’extraction du sable ferrifère par lavage des boues extraites et séparation du sable des terres.

Kantō tachi環頭太刀 : Sabre à pommeau annulaire.

Kanuchibe鍛冶部 : Corporation de forgeron formé au début de la période antique.

Katana刀 : Lame courbe de plus de 60cm de long, ceinte dans la ceinture, tranchant vers le haut.

Kawagane皮鉄 : Acier destiné aux flancs de la lame.

Kawa satetsu川砂鉄 : Sables ferrifères collectées dans les rivières et les bancs de sable.

Ken剣 : lame droite à double tranchant, utilisé jusqu’au IXe siècle et rarement après.

Kenukigata tachi毛抜型太刀 : Sabre long à la poignée ajourée et réalisée d’un seul tenant avec la lame.

Kenukigata katana毛抜型刀 : Sabre court à la poignée ajourée et réalisée d’un seul tenant avec la lame.

Kera : Massiot hétérogène de fer, d’acier et de fonte.

Kiriha切羽 : Lieu d’extraction dans le cadre du kanna nagashi

Kiriha-zukuri切り刃作り : Type de lame comportant une arête longitudinale proche du tranchant.

Kiritagane斬り鏨 : Tranchet de forge.

Kirokan木呂官 : Tube de ventilation, généralement en bambou.

Kissaki moroha zukuri切先両刃作り : Type de lame dotée d’un seul tranchant sur sa plus grande partie, excepté la pointe, celle-ci étant à double tranchant.

Kobune小船 : Creusements latéraux prenant place de part et d’autre du hondoko.

Kobune-jō ikō小船状遺構 : Vestige archéologique dont la fonction est supposée similaire à celle des kobune de la structure souterraine du tatara.

Kōbuse-gitaeこうぶせ鍛え : Structure de lame composite où une âme d’acier doux est ajustée dans une enveloppe d’acier dur pour le tranchant et les flancs.

Kodachi小太刀 : Sabre court représentant toutes les caractéristiques d’un tachi.

Kogane小鉄 : Ancienne appellation du sable ferrifère.

Kogane bune小鉄船 : Dispositif en bois permettant de séparer par gravité le sable ferrifère de la terre avec laquelle il est mélangé.

Kogatana小刀 : Sabre court représentant toutes les caractéristiques d’un katana.

Kokushi国司 : Responsable administratif d’un domaine au cours de la période antique.

Komawari小廻り : Nom désignant l’apprenti dans un atelier d’ōkajiba.

Konoha gitae木葉鍛え : Disposition de trousse par empilement des plaquettes en croix.

Kotte雄牛 : Vestige de réduction correspondant à un bloc concrétionné contenant essentiellement de la scorie, associée à des charbons de bois et du sable ferrifère.

Kowari小割 : Opération de fragmentation du métal en petite plaquette afin de créer une trousse destinée à être forgée.

Kozuchi小鎚 : Petit marteau.

Kudaクダ : Barrage mis en place dans le kanna nagashi pour délimiter les bassins de lavage.

Laitier : Déchet issu généralement d’une opération de réduction en haut fourneau et de la production de fonte. Ils sont généralement peu denses et peu poreux, avec également peu de silicates et d’oxydes de fer.

Laminage : action de réduire le fer en feuilles ou en lames par martelage.

Lance : arme d’hast, à longue hampe, dotée d’un fer pointu.

Magatama勾玉 : Ornement en forme de croc ou de virgule, souvent porté en pendantif, généralement réalisé en ambre, en pierre, en jade et même en verre, que l’on retrouve d’ailleurs dans les sites archéologiques postérieurs à la fin de la période Jōmon.

Magnétite : Oxyde de fer de formule Fe3O4. De couleur noire, il est magnétique et constitue le composé majeur de nombreux minerais de fer.

Malléabilité : Propriété caractéristique des métaux de pouvoir être réduits en feuilles par martelage. C’est une déformation plastique qui intervient dans la pratique du travail. Elle exprime, comme la ductilité, la capacité de déformation plastique.

Martensite : Structure de trempe conférant à un acier une très grande dureté mais aussi une grande fragilité.

Martinet : Marteau mécanique utilisé pour le forgeage.

Maru-gitae丸鍛え : Structure élémentaire de lame dépourvue de combinaison d’acier.

Masame柾目 : Motif relativement commun des grains apparaissant à la surface d’une lame où les lignes formées sont parallèles à la longueur de la lame.

Masa satetsu真砂砂鉄 : Sables ferrifères à faible teneur en dioxyde de titane, favorisant la production d’acier.

Masa tsuchi真砂土 : Terre commune au Japon ; arène granitique.

Massiot : Le massiot issu de la réduction directe est généralement très hétérogène et comporte du métal (en proportion variable dont la composition peut aller du fer à l’acier, voire à la fonte dans le cas du tatara japonais) associé à de la scorie, des fragments de charbon de bois et de très nombreuses porosités. Il nécessite une opération d’affinage plus ou moins poussée avant de pouvoir être forgé.

Mei銘 : Signature du forgeron sur la soie de la lame.

Métallographie : étude des structures et des propriétés des métaux.

Métallurgie : ensemble des industries et des processus techniques d’élaboration des métaux et de leurs alliages. Egalement, étude des propriétés physiques, physico-chimiques et structurales des métaux.

Mine : lieu d’extraction du minerai. Désigne également le minerai extrait.

Mizuheshi水減し : Opération de martelage des morceaux d’acier venant d’arriver à la forge en fine plaque que l’on trempe afin d’en faciliter l’opération suivante du kowari.

Mizu uchi水打ち : Action de verser de l’eau sur l’enclume, d’y poser le métal à forger et de très rapidement lui asséner un coup de marteau afin de créer une explosion de vapeur permettant de décaper la surface du métal qui a pu s’oxyder.

Mochi餅 : Préparation alimentaire à base de riz gluant.

Mokkan木簡 : tablettes de bois servant de support d’écriture au cours de la période du VIIe et du VIIIe siècle.

Mokume杢目 : Motif commun des grains à la surface d’une lame de sabre, ressemblant à des nœuds de bois.

Mors : Partie des tenailles saisissant les pièces.

Motogama本釜 : Base de la cuve du tatara.

Mukansa無鑑査 : Grade obtenu par un forgeron de sabres qui n’a dès lors plus besoin de passer par des concours pour faire reconnaître son travail.

Muku-gitae無垢鍛え : Autre nom de la technique maru gitae.

Mukōzuchi向鎚 : Marteau à frapper devant. Marteau relativement lourd utilisé notamment dans les phases de pliage.

Munegane棟鉄 : Acier destiné au dos de la lame.

Murage村下 : Maître ferron en charge de l’opération de réduction.

Nagamaki長巻 : Naginata dont la forme de la lame, moins extravagante, se rapproche de celle d’un sabre.

Naginata長刀 : Arme d’hast possédant une lame courbe à tranchant unique.

Nakagama中釜 : Mi-hauteur de la cuve.

Nakaita中板 : Planche disposée dans la cuve au moment de sa réalisation afin de servir de repère pour la construction du motogama.

Nashiji梨地 : Motif des grains à la surface de la lame, très fin, à peine discernable, similaire à la peau du fruit appelé nashi.

Nawabari縄張り : Délimitation d’un espace à construire à l’aide d’une corde.

Nengō年号 : Système de datation japonais.

Nie沸 : Zone d’acier martensitique très dure et très brillante résultant de la technique de trempe et formant le hamon. Les cristaux formés dans le nie sont généralement discernables à l’œil nu, contrairement au nioi, constituant techniquement une structure similaire, mais dont les cristaux plus fins apparaissent plus comme une sorte de motif de brouillard ou de nuage.

Ningen kokuho人間国宝 : Trésor national vivant.

Nioi匂い : Voir nie.

Nodachi野太刀 : Sabre d’une longueur dépassant 1m.

No-tatara野たたら : Appellation des périodes Edo et Meiji pour désigner les ateliers et fourneaux antérieurs.

Nuance : Type d’acier avec un taux de carbone précis.

Ōdōba大銅場 : Atelier de concassage du massiot, où une masse d’une tonne est soulevée au-dessus du massiot via une tour de levage.

Ochiguchi落ち口 : Redoublement des systèmes de kanna nagashi.

Ōike大池 : Premier bassin de lavage dans le système du kanna nagashi.

Ōkaji大鍛冶 : Forge où le métal ne pouvant être directement mis en forme à la forge, était transformé en demi-produit (Hōchō tetsu).

Omote表 : Partie avant de la cuve du tatara.

Orikaeshi折り返し : Technique de corroyage par coupes du métal en deux et pliages successifs sur lui-même en vue d’améliorer notamment son homogénéité.

Orogenèse : Terme désignant les mécanismes de formation des montagnes.

Oroshi卸し : Technique d’affinage, de grappage, voire même de seconde réduction pour obtenir un métal travaillable à la forge à partir d’objets recyclés ou d’éventuels déchets.

Oroshigane卸し金 : Métal issu de l’opération d’oroshi

Ōtachi大太刀 : voir nodachi.

Otsuike乙池 : Dernier bassin de lavage dans le système de kanna nagashi.

Ōzuchi大鎚 : Grand marteau.

Parer : réaliser les faces finales de la lame en opérant ainsi la dernière opération de martelage

Passe : martelage entre deux chaudes.

Perlite : agrégat de cémentite et de ferrite, spécifique de la carburation des aciers.

Phase : dans un système chimique, chacune des différentes parties homogènes physiquement distinctes et chimiquement définies est une phase.

Plane : outil servant à aplanir les surfaces.

Poing (arme de) : désigne toute arme dont la poignée ne dépasse guère la taille du poing.

Pyroxène : Minéraux du groupe des inosilicates se retrouvant dans les roches métamorphiques.

Quartz : Minéral du groupe des silicates de formule principal SiO2.

Réduction : Réaction au cours de laquelle un atome gagne un ou plusieurs électrons. En métallurgie du fer, la réduction est l’opération au cours de laquelle les oxydes de fer sont transformés en métal par contact avec le gaz de combustion riche en monoxyde de carbone.

Regard : Dispositif généralement placé au niveau de la tuyère ou du conduit de ventilation afin de pouvoir observer ce qu’il se passe à l’intérieur du fourneau.

Réfractaire : Matériau qui résiste aux températures très élevées et aux chocs thermiques.

Renfoncement en fosse : Dispositif apparaissant systématiquement sur certains sites de réduction japonais et devant permettre de faciliter l’opération ; servir de dépotoir temporaire ; ou encore éventuellement de fosse de dépôt votif.

Résilience : Résistance aux chocs et à la rupture.

Rouable : Voir eburi.

Rutile : Dioxyde de titane TiO2.

Sage下げ : Opération de décarburation du métal.

Sagibashi鷺バシ : Type de tenailles de forge.

Sakite先手 : Aide du forgeron martelant l’acier avec de lourdes masses.

Samouraï侍 : « Serviteur », nom remontant au début de la période Heian et désignant notamment les gardes servant à la Cour impériale. A partir du XVIIe siècle, il forme une classe sociale à part de combattant, clairement définie et au service d’un seigneur. Le nom s’étend alors à l’ensemble des guerriers.

Satetsu shōketsu kai砂鉄焼結塊 : Masse incomplètement réduite de sable ferrifère présentant un aspect fritté.

Scorie : Terme générique correspondant aux déchets produits au cours d’une opération métallurgique.

Seisen.ike精洗池: bassin ou réservoir de lavage

Sensuki銑鋤 : Plane, outil permettant d’aplanir les surfaces d’une pièce.

Sentetsu銑鉄 : Fonte en japonais.

Shiage仕上げ : Travaux de finition.

Shihōzume-gitae私法詰鍛え : Structure de lame composite dotée d’un acier pour l’âme de la lame, un acier pour le tranchant, un acier pour le flancs et enfin un acier pour le dos de la lame.

Shimenawa注連縄 : Corde délimitant un espace sacré dans la religion shintō.

Shingane芯鉄 : Acier destiné à l’âme de la lame.

Shinogi鎬 : Arête longitudinale sur les lames.

Shinogi-zukuri鎬造り : Type de lame présentant un shinogi.

Shinogo-ji鎬地 : Surface située entre le shinogi et le dos de la lame.

Shita gitae下鍛え : Phase de forge où les petits fragments d’acier obtenus lors du kowari sont martelés, soudés et corroyés ensemble afin de former une barre qui sera de nouveau découpée afin d’obtenir des plaquettes destinées à l’age gitae.

Shita-hai下灰 : Opération préliminaire à la construction de la cuve consistant à tasser le hondoko tout en y rajoutant des braises afin d’obtenir un sol extrêmement ferme et chaud.

Shōen荘園 : Domaine exploitable donné par l’empereur à parti du VIIIe siècle à un grand noble ou à une institution religieuse, et exempté d’impôts.

Shogounat (bakufu幕府) : Gouvernement militaire mis en place en 1192, et qui ne prendra véritablement fin qu’en 1868.

Sorinaoshi反り直し : Opération de forge consistant à rectifier la courbure de la lame.

Sphène : Aussi appelé titanite, minéral d’origine magmatique de la famille des silicates.

Stériles : Roches jugées inutiles et rejetées comme déchets au moment de l’extraction.

Suisō水総 : Bac de trempe.

Sumigama炭窯 : Four destiné à la fabrication de charbon de bois.

Sumikaki炭掻き : Sorte de petite pelle permettant de manœuvrer le charbon de bois sans utiliser ses mains.

Sunobeす述べ : Ebauche de la lame où les premières lignes de celle-ci apparaissent alors.

Tachi太刀 : lame courbe de plus de 60cm de long, suspendu à la ceinture tranchant vers le bas.

Taille (arme de) : Arme blanche dont l’utilisation nécessite essentiellement des coups du tranchant.

Takadono高殿 : Bâtiment où prenait place l’opération de réduction au cours de la période moderne.

Takugi gitae柝木鍛え : Disposition en biais des plaquettes destinées à former la trousse de l’age gitae.

Tamabashi球バシ : Type de tenailles de forge.

Tamahagane玉鋼 : Acier entre 0,5 et 1,5% de carbone réputé comme étant la meilleure qualité d’acier pour les sabres actuels.

Tanebi種火 : Faisceau de petits bois utilisé lors de l’allumage du fourneau ou du foyer au moment du hi ire.

Tanesuki種鋤 : Longue et large pelle en bois destinée au chargement du sable ferrifère.

Tanjaku gitae短柵鍛え : Disposition rudimentaire de différentes plaquettes de même dimension empilées l’une sur l’autre pour former la trousse de l’age gitae.

Tantō短刀 : lame d’une longueur inférieure à 30cm.

Tashi mizu足し水 : Apport d’eau depuis un cours d’eau naturel dans le système du kanna nagashi.

Tataraたたら/鈩 : Fourneau de réduction traditionnel japonais.

Tate ana竪穴 : Type d’habitat traditionnel japonais semi enterré.

Tategata竪型 : Forme vertical. Désigne les fourneaux de type cheminée.

Tego手子 : Nom désignant les compagnons dans un atelier d’ōkajiba.

Tekkai鉄塊 : Fragment de massiot de fer.

Tekkaikei ibutsu鉄塊系遺物 : Scorie comportant une part non négligeable de fer métal tendant à placer le vestige en lien avec le massiot produit.

Tekobōテコ棒 : Barre de fer sur laquelle vient se souder le tekodai pour former une trousse.

Tekodaiテコ台 : Plaque de fer sur laquelle la trousse est formée.

Ténacité : Caractéristique mécanique à la capacité d’un métal à résister à la rupture par fissuration.

Tension superficielle : Tension qui existe à la surface de séparation de deux milieux.

Tetsu arei鉄アレイ : « Haltère en fer ». Désigne une forme spécifique de structure souterraine de fourneau en usage au cours de la période antique au Japon.

Tettei鉄延 : Aussi appelé nerigane, plaque de fer fine dont on suppose l’emploi en tant que demi-produit notamment importé du continent et de la péninsule coréenne.

Thalweg : Ligne qui rejoint les points les plus bas d’une vallée.

Titanite : Voir Sphène.

Titano-magnétite : Minerai composé à la fois de titane et de magnétite.

Tōken刀剣 : Appellation générale japonaise regroupant aussi bien sabres, épées, lances, vouges ou encore poignards.

Toko tsuri床釣 : Fosse souterraine du tatara moderne.

Tonbosen蜻蛉銑 : Plane spécialement destinée à réalisation des gorges.

Toraijin渡来人 : Immigrés provenant essentiellement de la péninsule coréenne entre le IIIe siècle et le Ve siècle de notre ère.

Traces : sont regroupés sous ce terme tous les éléments chimiques qui sont présents à des teneurs inférieures à 0,1% dans les matériaux naturels courants.

Trempabilité : aptitude d’un alliage à subir une transformation martensitique par trempe.

Troostite : Structure lamellaire très minces en éventail de ferrite et de cémentite.

Trousse : assemblage de petits morceaux d’aciers que l’on soude pour former un bloc.

Tsuburiつぶり : Système permettant de dispatcher l’air depuis un soufflet vers plusieurs conduits de ventilation ; boîte à vent.

Tsukuri-komi造り込み : Opération de forge consistant à souder plusieurs aciers entre eux afin de former une lame.

Tsumi-wakashi積み沸し : Opération de forge intervenant dans la réalisation d’une trousse, où les fragments ou plaquettes d’acier sont empilés et soudés à chaud ensemble par un martelage soigneux.

Tsurugi剣 : Voir ken.

Tuyère : Dispositif permettant de transmettre l’air jusque dans la zone de combustion du fourneau ou du foyer. Il peut s’agir d’un simple trou dans la paroi ou d’une pièce façonnée spécifiquement pour cet usage.

Uchigatana打ち刀 : Long sabre ceint dans la ceinture tranchant vers le haut et qui deviendra par la suite le katana.

U jidai U字台 : Outil de forge en forme de « U » permettant de replier une pièce sur elle-même.

Ulvöspinelle : Oxyde de fer et de titane.

Ura : Partie arrière de la cuve du tatara.

Uta-awase歌合せ : Concours de poésie ; sorte de compétition littéraire dont les publications illustrés forment alors des recueils.

Utsuri移り : Zone blanchâtre de métal brillant suivant généralement la ligne du hamon. Elle en est néanmoins clairement séparée par un métal de couleur plus sombre.

Uwagama上釜 : Parties supérieures de la cuve.

Vergette : Planchettes de bois marquées par des traits et encore utilisés aujourd’hui dans la réalisation de la cuve

Vouge : Arme d’hast à lame tranchante recourbée à la pointe.

Wakashi沸し : Technique de soudure à chaud.

Wakizashi脇差 : lame courbe de 30 à 60cm de long, ceint dans la ceinture

Warabite tō蕨手刀 : Sabre utilisé par les Emishi au VIIIe et au IXe siècle dont la poignée présentait une courbure.

Warabōki藁箒 : Balai fait d’un faisceau de brin de paille plié en deux et noué ensemble.

Wüstite : Forme cristallisé de FeO. C’est un constituant fréquent des scories.

Yakiba焼き刃 : Partie trempée du tranchant de la lame.

Yakiba-zuchi焼き刃土 : Mélange d’argile, de charbons de bois et de poudres de pierre destiné à réaliser une couche isolante sur la lame afin de la tremper.

Yaki ire焼き入れ : Opération de trempe de la lame.

Yakizuka焼柄 : Pièce permettant de maintenir une lame au feu par la soie.

Yama satetsu山砂鉄 : Sables ferrifères extrait en montagne par système de kanna nagashi.

Yari槍 : Lance.

Yasuri : Lime

Zircon : Silicate de zirconium que l’on trouve dans les roches magmatiques comme le granite.

Zircone : Oxyde de zirconium, d’aspect opaque et relativement dur.

Zōyō雑徭 : Corvée dans les travaux au service de l’administration au cours de la période antique

Zuku銑 : Fonte en japonais (appellation typique de la région du Chūgoku).

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :